Bronchiectasie : Comment prendre soin de vos poumons

Carrying out a description of the radiographs of a patient with COPD

Prendre soin de ses poumons et comprendre la maladie peut être décourageant au début. Voici quelques informations pour vous aider à avancer.

Qu'est-ce que la bronchectasie ?

La bronchectasie est une maladie pulmonaire chronique dans laquelle les principales voies respiratoires des poumons (les bronches) se dilatent ou s’enflamment. Le mucus s’accumule alors dans les poumons, ce qui déclenche un cercle vicieux d’infections pulmonaires, d’inflammation et d’infections.

La bronchectasie ne se guérit pas, mais elle peut être gérée.

Comment la bronchectasie est-elle diagnostiquée ?

Le diagnostic de la bronchectasie peut être un parcours long comprenant plusieurs étapes. En cas de suspicion de bronchectasie, votre médecin demandera une tomodensitométrie thoracique, qui confirmera le diagnostic et indiquera également quels lobes des poumons sont touchés. Une fois le diagnostic de bronchectasie posé, des analyses de sang et des cultures d’expectorations seront effectuées pour éliminer la cause de la bronchectasie. Des tests de fonction pulmonaire (spirométrie) seront également effectués pour déterminer le fonctionnement de vos poumons.

Quelles sont les causes de la bronchectasie ?

Parfois, nous ne pouvons pas trouver la cause de la bronchectasie, mais nous trouvons un lien avec certaines autres maladies, par exemple ;

  • Des infections antérieures telles que la pneumonie, la tuberculose ou la rougeole
  • Des déficiences immunitaires
  • Les maladies auto-immunitaires telles que la polyarthrite rhumatoïde, le lupus ou le syndrome de Sjögren
  • Les maladies inflammatoires de l’intestin telles que la maladie cœliaque, la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse
  • Certaines maladies génétiques telles que la mucoviscidose, le déficit en alpha-1 antitrypsine, la dyskinésie ciliaire primaire
  • Le reflux gastro-œsophagien (RGO) ou parfois appelé « reflux », car l’aspiration du contenu alimentaire dans les poumons pendant ou après les repas peut endommager les poumons.

Quels sont les symptômes de la bronchectasie ?

Le principal symptôme est une toux productive chronique où vous expectorer du mucus tous les jours. La couleur du mucus peut varier de clair à jaune et vert foncé selon les jours. Certaines personnes présentent un essoufflement, une respiration sifflante et une fatigue qui peut limiter leurs activités physiques. Une oppression thoracique et des douleurs musculaires autour de la poitrine peuvent également survenir en cas de toux excessive.

Dans certains cas, les personnes atteintes de bronchectasie peuvent expectorer du sang et perdre du poids.

Quel est le traitement pour la bronchectasie ?

L’élimination des bactéries dans les poumons est appelée technique de dégagement des voies respiratoires. Cette opération devra être une priorité quotidienne pour éliminer les bactéries qui se déposent dans le mucus. Le mucus est généralement épais et collant et il faudra vous aider à le faire remonter pour que vous puissiez l’expulser en toussant. L’élimination du mucus de vos poumons devrait réduire la toux pendant la journée et, par conséquent, l’essoufflement et la fatigue.

Il existe de nombreuses techniques de dégagement des voies respiratoires telles que :

  • Les exercices respiratoires spécifiques appelés « technique du cycle actif de la respiration », et le « drainage autogène ».
  • Le drainage postural, qui consiste à s’allonger dans une position spécifique pour laisser le mucus s’écouler par gravité, peut être réalisé en même temps qu’une autre technique. Le drainage postural n’est pas recommandé, pour certaines personnes, notamment les personnes souffrant de reflux ne doivent pas pratiquer la position allongée, pour éviter d’aspirer le contenu alimentaire dans leurs poumons.
  • Il existe également des appareils spécifiques appelés dispositifs à pression expiratoire positive avec oscillation (OPEP), qui peuvent aider à évacuer le mucus de vos poumons. Lorsque vous respirez à l’aide d’un dispositif OPEP, vos voies respiratoires restent ouvertes et les vibrations de l’appareil détendent le mucus et le font remonter dans les voies respiratoires pour qu’il puisse être expulsé par la toux.
  • La respiration d’une solution saline spécifique appelée solution saline hypertonique ou solution saline normale à l’aide d’un nébuliseur peut également aider à fluidifier le mucus épais.

En choisissant la technique de dégagement des voies respiratoires qui vous convient le mieux, vous améliorerez votre confiance en soi et vous aurez la motivation nécessaire pour poursuivre vos traitements quotidiens.

Traiter les infections pulmonaires à un stade précoce à l’aide d’antibiotiques permet également de prévenir l’aggravation des dommages pulmonaires.

Les changements de style de vie devront être revus pour améliorer votre qualité de vie tout en vivant avec la bronchectasie, par exemple, l’exercice quotidien qui aide à dégager le mucus de vos poumons.

Adopter un régime alimentaire sain et prendre de petits repas fréquents peuvent prévenir la perte de poids.

Restez bien hydraté et limitez la caféine et l’alcool pour éviter la déshydratation, car le mucus a besoin d’être bien hydraté pour être suffisamment fluide pour remonter dans les voies respiratoires et être expulsé par la toux.

En jouant un rôle actif dans la santé de vos poumons, vous aurez un certain contrôle sur la gestion de la bronchectasie, car vous pourrez choisir le moment de la journée qui vous convient le mieux pour pratiquer votre technique préférée de dégagement des voies respiratoires.

Ce que vous devez retenir :

  • Le symptôme principal est une toux productive chronique
  • Une tomodensitométrie thoracique est nécessaire pour le diagnostic
  • Traiter la maladie sous-jacente si elle est identifiée
  • Les techniques quotidiennes de dégagement des voies respiratoires constituent le traitement principal
  • L’éducation sur l’autogestion est recommandée pour aider à améliorer la qualité de vie
  • La bronchectasie est gérable, parlez-en à votre médecin traitant si vous avez des questions.
I.LeClerc_img2020

À propos de l'auteur

Isabelle LeClerc est infirmière autorisée et dirige un programme d’autogestion des maladies chroniques dans un centre universitaire de soins primaires à Ottawa. Ses principaux domaines d’intérêt sont la bronchiectasie et l’autogestion de la douleur chronique non cancéreuse. Elle a présenté des affiches de son travail au Canada, et à l’étranger, et continue de donner des ateliers aux professionnels de la santé dans le but d’élaborer des programmes d’autogestion des maladies chroniques dans leur pratique. Sa passion pour aider les patients à prendre en charge leur santé l’a emmenée dans le monde entier, aux conférences mondiales sur la bronchiectasie en Allemagne, en Italie et aux États-Unis. Elle a été conférencière à la 3e Conférence mondiale sur la bronchiectasie ; séance à l’intention des patients, à Washington DC en 2018. Isabelle est membre du Ottawa Pain Medicine Program Strategic Advisory Committee et a participé à la révision du programme Mieux Vivre avec une MPOC 3e édition.

Isabelle LeClerc

Infirmière autorisée RN