Comprendre votre diagnostic d’asthme sévère

le médecin diagnostique un asthme sévère

Aujourd’hui, 8,4 % des Canadiens vivent avec de l’asthme. 5% d’entre eux ont un diagnostic d’asthme sévère.  Un diagnostic d’asthme sévère peut être bouleversant pour vous et vos proches.

L’asthme est une maladie chronique, ce qui signifie qu’il affectera toujours vos poumons et qu’il n’y a pas de remède. 

Des médicaments appropriés et des compétences d’autogestion peuvent aider la plupart des gens à prendre le contrôle de leur asthme. 

Aujourd’hui, ce blog vous présentera un guide important qui peut vous aider à comprendre votre diagnostic et les mesures que vous pouvez prendre pour aider à gérer votre asthme sévère.

Pourquoi l’asthme sévère est-il différent de l’asthme léger ou modéré? 

Si vous recevez un diagnostic d’asthme sévère, cela signifie que votre asthma nécessite de fortes doses de médicaments tels que des corticostéroïdes inhalés et autres pour contrôler les symptômes et prévenir des exacerbations (l’aggravation soudaine des symptômes). 

Même avec des médicaments appropriés et en s’addressant à tous les facteurs qui peuvent influencer votre asthme sévère, il est encore mal contrôlé. 

Les exacerbations peuvent être graves et mettre la vie en danger. La qualité de vie est considérablement affectée et les symptômes quotidiens peuvent être débilitants. 

Un diagnostic d’asthme léger ou modéré ne nécessitera pas de doses aussi élevées de médicaments pour contrôler les symptômes.  L’asthme ne présente pas de symptômes quotidiens et ne vous empêche pas d’accomplir vos tâches et d’être physiquement actif.  Les exacerbations et le risque de décès sont considérablement réduits.

Comment l’asthme sévère affecte vos poumons

Lorsque nous respirons, l’air entre et sort de nos voies respiratoires sans obstruction.  Quand vous souffrez d’asthme sévère, vos voies respiratoires peuvent avoir un niveau plus élevé d’inflammation (enflement) qui est difficile à traiter. 

Il peut également y avoir plus de mucus à l’intérieur des voies respiratoires, ce qui limite le flux d’air entrant et sortant de vos poumons. 

Les voies respiratoires sont entourées de minuscules muscles qui s’enroulent autour d’elles et peuvent spasmer et devenir serré, ce qui rend la respiration plus difficile.   

Tous ces facteurs combinés (inflammation, mucus et muscles serrés) qui sont présents avec l’asthme sévère signifient que les voies respiratoires sont bloquées et que le flux d’air est limité.

Système respiratoire Voies respiratoires

Les symptômes suivants sont présents, souvent quotidiennement et sont de modérés à graves: 

  • Toux sévère (avec ou sans production de mucus) 
  • Essoufflement 
  • Oppression thoracique 
  • Respiration sifflante 

Votre asthme est-il sous contrôle?

Il y a plusieurs facteurs que nous pouvons examiner pour savoir si votre asthme est sous contrôle;

✅ Les symptômes quotidiens sont présents 3 fois par semaine ou moins.

✅ Les symptômes de l’asthme ne vous font pas manquer l’école, le travail ou d’autres activités qui sont importantes pour vous.

✅ L’asthme ne vous empêche pas de faire de l’exercice ou d’autres activités physiques.

✅ L’asthme ne perturbe pas le sommeil.

✅ Vous avez besoin de votre médicament de secours moins de 4 fois par semaine.

Different types of severe asthma

Différents types d’asthme sévère 

There are several different types of severe asthma, so how is it diagnosed? 

Your doctor and healthcare team will review your medical history (age, gender, flare-ups, other medical issues, types of inflammation found in your airways and blood) and lung function test results to classify and help diagnose your severe asthma.

Classifying your type of severe asthma is very important because it helps your doctor decide what medications can help you.  There are at least 3 types of severe asthma:

    1. Allergic asthma
    2. Eosinophilic asthma
    3. Non-eosinophilic asthma

Asthme allergique

Avec l’asthme allergique, les symptômes s’aggravent lorsqu’ils sont exposés à un allergène tel que les animaux de compagnie ou le pollen. Le système immunitaire réagira à l’allergène et provoquera un inflammation des voies respiratoires.  

Nous avons tous une protéine dans notre corps appelée l’IgE. Avec l’asthme allergique, le corps fabriquera plus de cette protéine lorsqu’il est exposé à un allergène. En conséquence, deux choses se produisent; les voies respiratoires deviennent irritées, enflées et pleines de mucus et les muscles autour des voies respiratoires se resserrent. Tout cela rend la respiration plus difficile. 

Asthme éosinophilique et non-éosinophilique 

Les éosinophiles sont un type de globules blancs qui jouent un rôle dans le système immunitaire et peuvent provoquer l’enflement des voies respiratoires.  

Lorsque vous souffrez d’asthme éosinophilique sévère, il y aura plus d’éosinophiles dans tout votre corps, y compris vos poumons, ce qui rend l’asthme plus difficile à contrôler. 

Avec l’asthme non-éosinophilique, il n’y a pas d’éosinophiles dans le corps et peut être éliminé comme principale cause d’inflammation des voies respiratoires difficile à traiter.

Bien vivre avec votre asthme sévère 

Vous pouvez bien vivre avec l’asthme sévère. Vous trouverez de nombreuses informations importantes dans le programme “Mieux vivre avec l’asthme sévère créé par des experts médicaux et des personnes touchées par cette maladie.  

Suivre le programme en collaboration avec des conseils médicaux a aidé de nombreux patients à atteindre leurs objectifs de santé et de style de vie. 

Pour plus d’informations sur la compréhension de votre diagnostic d’asthme sévère, visitez le module suivant: Comprendre un diagnostic d’asthme sévère.

Enfin, inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir les dernières informations concernant l’asthme sévère et la santé pulmonaire.

katrina-metz

À propos de l’auteur 

Katrina Metz travaille actuellement comme consultante pour RESPIPLUS, pour améliorer l’éducation dans le domaine respiratoire pour les professionnels de la santé et les patients. Elle a plus de 16 ans d’expérience en tant qu’inhalothérapeute et coordonnatrice de la recherche clinique pour l’institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

Katrina Metz

RRT

Laisser un commentaire